Quand le sommeil va mal, les conséquences ne se limitent pas à un teint gris et des cernes sous les yeux. Son action régulatrice de la production hormonale et de l'ensemble des mécanismes de réparation de notre corps fait défaut et tout une série de symptômes peuvent apparaitre : fatigue, moral est en berne, irritabilité, troubles de la mémoire et de la concentration, dérèglement de la glycémie qui entraine des envie de sucre et ou de gras … la liste est longue!

Troubles du sommeil: symptôme ou maladie?

Les troubles du sommeil comprennent en réalité 4 symptômes qui peuvent se combiner:

  • difficulté à trouver le sommeil (difficultés à se relaxer, pensées et ruminations),
  • difficulté à garder le sommeil, insomnies,
  • réveil précoce,
  • sommeil de quantité normale mais non réparateur.

Pour bien dormir, il faut soigner son cerveau!

stressC’est le cerveau qui contrôle notre capacité de passer du sommeil à l’éveil! Lorsque cette régulation est fonctionnelle, elle nous assure un sommeil de qualité la nuit (repos) et une vigilance appropriée pendant la journée.

Nous possédons 2 mécanismes de régulation parallèles pour contrôler les cycles.

  • Le système circadien / horloge biologique interne (via l’hypothalamus) qui est chargé de générer un rythme de 24h dans l’organisme et qui contrôle le taux de plusieurs hormones, la température du corps, le rythme cardiaque et la pression artérielle.
  • L’autre, fonctionne comme un sablier oscillant : il garde un œil sur la durée de nos phases d’éveil. Plus l’individu reste éveillé longtemps, plus il active le sommeil, et inversement.

Un dérèglement d’un de ces mécanismes, que la cause soit externe ou interne, va avoir de nombreuses conséquence sur la cascade de réactions physiologiques nécessaires à un bon rythme veille-sommeil. Avec des effets directs sur la qualité de notre sommeil, mais aussi de nos performances en journée.

Un bon sommeil la nuit … commence dès le réveil !

La quantité de lumière absorbée pendant la journée influence, via les hormones, vos cycles circadiens. Selon les moments de la journée, l’organisme est programmé pour libérer des hormones spécifiques qui vont influencer son bon fonctionnement. Le manque de lumière, différentes pathologies organiques ou un stress prolongé peuvent déprogrammer cette régulation naturelle avec un effet sur la qualité et la quantité de notre sommeil.

Traiter les troubles du sommeil nécessite un travail intégratif multifactoriel

La cause d’un mauvais sommeil est rarement unique … et il importe d’analyser en profondeur les symptômes afin de déterminer la prise en charge qui sera la plus adéquate.

stressL’accompagnement que je propose dans la gestion des troubles du sommeil se situe dans la thérapie brève de type comportementale et cognitive.

Pour se faire, l’objectif de prise en charge doit être réaliste. Thérapie brève … mais pas magie ! Il y a différentes étapes de diagnostic et de prise en charge à respecter...

  • Reprogrammation cognitive: Il importe avant tout de mettre en évidence les schémas de pensée, les craintes et les croyances qui renforcent les symptômes.
  • Gestion des ressources internes: L’anxiété, le stress et la dépression sont à l’origine de plus de la moitié des insomnies. Ces modes de fonctionnement prennent beaucoup d’énergie et peuvent perturber le système nerveux et l’horloge biologique interne.
  • Relaxation et contrôle émotionnel: Différents outils vont permettre de maitriser l’anxiété générale, mais également celle lié au fait de ne pas dormir.
  • Gestion des conditions de sommeil: quelques règles simples éviteront des erreurs d’hygiène de vie ou des causes environnementales... et auront un impact positif sur la qualité de votre sommeil.
  • Conduite à tenir en cas de réveil nocturne et gestion des siestes récupératrices.

Bloc-notes

Les 4 règles pour aller mieux

  • Si vos troubles sont irréguliers et durent moins d'un mois, investiguez vos habitudes et votre hygiène de vie.
  • Prenez l'habitude de vous exposer quelques minutes à la lumière du jour tous les matins, le plus tôt possible.
  • Structurez votre sommeil : essayez de vous couchez avant 23h et limitez les excitants au moins 90 min avant.
  • Les troubles du sommeil ne sont pas à prendre à la légère. C’est un signal de votre corps et il importe de demander conseil à un professionnel.

La luminotherapie peut-elle vous aider ?

Faites ce petit test pour connaitre le moment idéal pour utiliser la luminotherapie. Cochez le cas qui correspond le mieux à vos troubles du sommeil.
Attention! Ceci n'est qu'une indication, il importe de déterminer avec un professionnel les modalités qui vous conviendront le mieux en fonction de vos besoins propres et de votre physiologie.

Réponse: Les séances du matin s’avèreront sans doute les plus efficaces pour vous soulager.

Réponse: La pratique de la luminothérapie en fin de journée vous conviendra à priori le mieux.

Réponse: Les séances pratiquées en début d’après-midi vous donneront un coup de fouet équivalent à une bonne sieste.

Rendez-vous en ligne

Vous pouvez très facilement fixer un rendez-vous en ligne pour une consultation. Il vous suffit de vous identifier et de choisir le moment qui vous convient le mieux parmi ceux disponibles.

Prendre rendez-vous